Sonos Beam : une barre de son avec HDMI mais sans Dolby Digital+ ni aucun format DTS

La dernière barre de son Sonos vient compléter les Playbar et Playbase existantes. La Sonos Beam est plus petite, moins chère. Cependant, elle en fait plus que ses grandes sœurs avec les commandes vocales intégrées (Alexa, Google Assistant et Siri via AirPlay 2) et surtout une entrée HDMI.
Lire aussi : Sonos Beam, la barre de son compacte pour le home cinema et le multiroom, avec assistant vocal Alexa et AirPlay 2.
Les Playbar et Playbase n’ont à leur disposition qu’une entrée numérique optique pour récupérer le son de la TV ou d’une source audio/vidéo tel qu’une box, un lecteur multimédia ou une platine Blu-ray. Beaucoup ont reproché à Sonos d’avoir fait l’impasse sur le HDMI, un connecteur largement démocratisé depuis plus de dix ans maintenant.
Ce choix était celui de la sécurité : le HDMI évolue régulièrement, les câbles HDMI ne sont pas tous d’égale qualité, les incompatibilités sont fréquentes. Avec l’optique, c’est beaucoup plus simple, ça marche à tous les coups. L’objectif est de réduire au maximum l’insatisfaction client et les problèmes de supports éventuels que le HDMI pourrait générer.
Mais il faut bien évoluer et vivre avec son temps, alors Sonos a sauté le pas et intégré une prises HDMI sur sa mini-barre Beam. Le HDMI est bien plus stable et fiable aujourd’hui. Sauf que l’on retrouve la même volonté de réduire les risques d’insatisfaction client.
Au niveau du son, qu’est-ce qui pourrait engendrer une incompatibilité et voir la Beam ne sortir aucun son ? Des formats Dolby et DTS de dernières générations mal ou pas configurés par l’utilisateur dans les menus de sa TV ou de l’appareil connecté que la Beam ne saurait pas gérer correctement.
Alors Sonos a décidé pour la Beam de faire l’impasse sur la gestion des derniers  formats multicanaux HD de Dolby (dont le Dolby Digital+ de la TNT) et DTS (tous les formats) : ils ne sont tout simplement pas supportés, et encore moins dispatchés sur les cinq haut-parleurs que compte la Beam.
La Beam supporte uniquement le Dolby Digital (5.1), un format déjà ancien qui reste néanmoins assez courant en sortie de nombreux appareils audio/vidéo. Le HDMI-ARC entre le téléviseur et la Beam doit se charger automatiquement de convertir le Dolby Digital+ en Dolby Digital tout court par exemple. Si ce n’est pas le cas, il faudra le faire soi-même dans les menus.
Si ce n’est pas possible, et si vous êtes confronté à tout autre format multicanaux non supporté par la Beam, sachez qu’elle accepte les signaux PCM. Si nécessaire, il faudra donc dans les menus de la source ou du téléviseur, passer de Bitsream en PCM en cas d’absence de son.
D’ailleurs, on trouve dans le carton de la Beam un adaptateur optique <> HDMI qui confirme bien que seul le connecteur change : il ne peut y avoir que du Dolby Digital en optique, et pas les formats plus récents. La volonté de simplification ne bouge pas.
Le choix de Sonos de ne pas supporter les formats multicanaux récents est une nouvelle fois discutable. Mais il garantit un fonctionnement le plus universel possible, quelle que soit la source ainsi que les connaissances de l’utilisateur dans le domaine. Les amoureux du home cinema compact détesteront, tous les autres largement majoritaires ne verront (n’entendront) pas la différence !
Source : Sonos

4 Comments

  1. Bonjour,
    Oui, vous avez raison, je voulais parler des derniers formats Dolby et DTS, dont le DD+ de la TNT (sans parler de Dolby True HD, d’Atmos et consorts).
    J’ai précisé mon discours en ajoutant ces précisions. Merci de votre vigilance !

  2. Merci pour cet article !
    Du coup je me pose la question suivante, on achète ou pas ?
    Je ne suis pas un expert mais le rapport qualité/prix est il là ? Ces limitations de formats doivent elles être un frein ? Sont elles à prendre en compte ? Car beaucoup de mes films sont en Dolby ou DTS…
    Merci d’avance pour vos éclaircissements.

    1. Bonjour Julien,
      Je ne pense que cette absence soit un frein. Car le son traité par cette barre en Dolby ou en Des ne va changer fondamentalement par rapport à une lecture depuis un flux stéréo. Ce sera un peu mieux forcément, un peu plus ouvert, avec les voix plus précises. Mais je ne crois pas que cela doit être un frein à l’achat. Si on est vraiment à cheval sur les formats multicanaux, alors il faut passer à un autre type de produit.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *